Parti Socialiste Moudon

Nos propositions pour les 5 prochaines années – comment vivre ensemble ?

Vivre ensemble à Moudon

 

Il ne suffit pas de se croiser dans la rue et de se dire bonjour. Encore faut-il FAIRE des choses ensemble, contribuer à mieux se connaître et à vivre ensemble. Dans cet objectif, nous voulons : 

  • Créer un lieu de rencontre : une maison citoyenne Un tel lieu est un besoin : permettre aux associations et à la population de se réunir et d’échanger est important et le sera encore plus avec la généralisation du télétravail qui réduit les contacts à des portions congrues. 
  • Faire connaître et partager notre diversité par un soutien au groupe suisses-étrangers·ères et aux associations d’immigré·e·s. Pourquoi ne pas lier la foire bio de Moudon avec « salon du goût des autres et de la culture ».
  • Améliorer la disponibilité des autorités à l’égard de la population, en créant par exemple « stamms » des municipaux. Une meilleure information à la population des décisions de la municipalité et du conseil communal, notamment sur les réseaux sociaux, est nécessaire afin d’intéresser le plus grand nombre à prendre soin de notre ville

Nos propositions pour les 5 prochaines années – des pistes pour un développement économique dynamique

Notre projet : travailler et développer les activités économiques dans la justice et la dignité.

Pour l’avenir de Moudon, l’équipe municipale en place avec l’aide du Conseil communal devra :

  • Finaliser l’équipement de la parcelle artisanale de la Pussaz pour permettre et faciliter l’arrivée de nouvelles entreprises appelées à générer des places de travail.
  • Développer en collaboration régionale et cantonale la promotion de la ville de Moudon, en particulier compte -tenu du pôle agricole de développement.
  • Faciliter la venue de nouveaux commerçants au marché
  • Finaliser le projet fonderie-gare (objectif à 10 ans)

Nos propositions pour les 5 prochaines années – des projets pour ta ville

Quelle ville voulez-vous ?

Infrastructures urbaines

Une petite ville au service de la population et de sa mobilité en quelques thème :

  •  Moudon, une ville précieuse :  nous voulons protéger et maintenir son capital architectural et historique et concevoir et mettre en consultation l’affectation de l’Ancienne Douane, ancienne Caserne, Châtelaine et autres bâtiments. Nous devrons faire des choix qui profiteront au plus grand nombre d’habitants.  
  • Moudon, une ville propre : sensibilisation à ce thème au sein des écoles et autres lieux de formation et soutien aux initiatives citoyennes, par exemple ramassage de déchets.
  • Moudon, une ville accessible pour tous. Nous voulons développer la mobilité douce et soutenir le plan de réalisation du centre-ville engagé lors de la précédente législature. L’offre d’espaces pour garer les vélos dans la ville doit être améliorée. Plan urbain de la mobilité douce : pistes cyclables dans l’ensemble de l’espace urbain.
  • Moudon, une ville durable. Nous voulons établir un programme de réalisations écologiques, par exemple dans les domaines du chauffage, de l’alimentation en eau, en électricité, de l’éclairage public. Pourquoi pas lancer le projet : mon quartier à zéro déchets ?

Nos propositions pour les 5 prochaines années – culture et loisirs

Culture et loisirs

  • Se divertir, se former, se rencontrer, favoriser les activités sportives fait partie de la vie des gens de Moudon.
  • La zone de loisirs le long de la Broye, entre piscine et pétanque doit être développée et mise à disposition de la population avec des places de pique-nique et de jeux.
  • Les jeunes manquent d’endroits où se retrouver. Nous voulons maintenir l’offre existante (travailleur social de proximité et local de rencontre) et développer une offre pour le 18-25 ans.
  • Le soutien des associations visant l’apprentissage du français qui permettent des échanges est également important.

Nous voulons développer l’offre existante du Musée du Vieux Moudon et Musée Burnand maintenir l’offre culturelle. Une salle de cinéma sur un modèle bénévole ou coopératif doit également être étudiée.

Mais encore….notre programme 2016-2021

Des pistes pour un développement économique dynamique

No culture, no futur : cultures et loisirs dans la ville

Comment vivre ensemble à Moudon

Des projets urbains pour ta ville

Faites connaissance avec Daniel Perret-Gentil, candidat au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Daniel Perret-Gentil, candidat au Conseil Communal.

Qui es-tu ?

J’ai 58 ans, divorcé et vivant seul, 3 enfants de 30 28 et 17 ans. Hélas licencié de façon déloyale et après uncombat juridique. J’ai terminé ma période de chômage et depuis une année au Revenu d’insertion, malgré les récents entretiens d’embauche et mes compétences comme spécialiste de la santé et sécurité au travail et autres, La réponse négative qui blesse est que je suis trop vieux… ce n’est pas mon ressenti car toujours à l’écoute et jeuned’esprit

Moudon et toi ?

Je suis arrivé par hasard à Moudon, après la visite d’un appartement sympa. Auparavant je vivais dans une caravane fixe à Corcellettes sur Grandson. Je suis né et j’ai vécu à Lausanne jusqu’en 2002.On m’a dit que j’étais fou de venir habiter ici, et de fil en aiguille je me sens bien ici, (entre Fribourg et Lausanne, entre Neuchâtel et Lausanne).C’est bien desservi avec des commerces et des transports et de plus je m’y plais bien.

La politique et toi ?

J’ai baigné dans la politique par le syndicalisme, mon père était président de sa section au sein du SSI Lausanne. J’allais mettre dans les boîtes aux lettres du quartier des dépliants pour la TVA. J’accompagnais ma grand-mère au bureau de vote le dimanche et j’étais de bon conseil… toujours la gauche et le POP. A mon arrivée à Moudon j’ai vu un dépliant du PS de Moudon qui recherchait des candidats, je suis rentré directement au conseil communal et je me représente maintenant, pour un nouveau mandat.

Pourquoi voter pour toi ?

Je dirai qu’il faut voter pour moi, vu les idées de mon parti que je représente. Pour une commune plus socialeet plusjuste et sans privilèges.Le bienêtre de tous les habitants de ma commune me tient à coeur.

Faites connaissance avec Anne Salomon, candidate à la Municipalité

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Anne SALOMON

Anne Salomon, laborantine, candidate à la Municipalité.

Qui es-tu ?

Anne Salomon, née à Morges, originaire d’Orbe, j’ai toujours vécu dans le canton de Vaud.

Moudon et toi ?

Arrivée à Moudonpour y travailler, je me suis entichée de cette belle vile et m’y suis installée il y a 12 ans. Après dix ans de législatif, je souhaite participer à l’exécutif pour porter les projets de la commune en tant que municipale.Pour une ville propre, accueillante, avec des accès facilesEn tant que socialiste, l’intégration, les lieux de rencontre et notre jeunesse revêtent également une grande importance.Naturellement aussi j’ai aimé voir naître la maison de santé et le nouveau centre médical.Et si je suis tombée amoureuse de Moudon, c’est bien par ses quartiers anciens et ses vieilles pierres. Moudon, ville précieuse: protégeons et soignons notre patrimoine.

La politique et toi ?

Pour entrer au Conseil communal et m’impliquer dans les choix et le fonctionnement de notre Commune.

Pourquoi voter pour toi ?

Pour mon engagement.

Pour ma motivation.

Pour ma disponibilité.

Pour ma loyauté.

Faites connaissance avec Catarina Soares, candidate au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Catarina Soares, céramiste, candidate au Conseil communal.

Qui es-tu ?

Catarina Soares, 54 ans, mère de deux filles et grand-mère de deux petites filles, toutes domiciliées à Moudon. Enfant du Portugal, j’ai toujours rêvé de la Suisse au point de faire déménager toute la famille à Lausanne il a 30 ans. Je suis arrivée à Moudon en 2014 et m’y plait énormément. Portugaise dans mon cœur et toujours autant attachée à la Suisse et à ses habitants, j’ai obtenu la naturalisation suisse ainsi que la bourgeoisie de Moudon il y a 3 ans.

Moudon et toi ?

Une histoire qui commence en se disant bonjour dans la rue. Une richesse par ses habitants et toutes les nationalités qui y sont représentées. La cohésion sociale et l’intégration de toutes et tous sont très importantes pour moi, c’est pourquoi j’ai rejoint le Parti Socialiste ainsi que le groupe Suisse Etrangers dont je suis maintenant la vice-présidente.

La politique et toi ?

C’est par mon oncle syndicaliste que j’ai pris goût aux actions politiques et de défense des droits des hommes et des femmes. Femme positive, joviale et militante pour l’égalité, j’ai énormément d’idées et de projets pour que l’on puisse encore mieux vivre ensemble.

Pourquoi voter pour toi ?

Très attachée à ma commune, j’ai des rêves plein la tête et aimerai pouvoir les réaliser.En étant conseillère communale cela me donne la possibilité de les concrétiser. J’aimerai une ville plaisante pour tous où les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain qui continueront de réaliser leurs rêves pour cette ville charmante et chargée d’histoire.