Parti Socialiste Moudon

Le nouveau visage du Conseil communal de Moudon – législature 2021 – 2026

Nos candidats.es au Conseil communal ont tous été élus. Bravo à ceux qui se sont lancés et à ceux qui ont rempilé. Au vu de l’alliance de droite formée par l’entente moudonnoise et le PLR, la campagne n’a pas été facile.

Le Groupe socialiste après l’Assermentation des Autorités moudonnoises, le 5 juin 2021

Tous les résultats ici

Les choses seront plus claires, une entente moudonnoise et un PLR positionnés à droite et une gauche progressiste et unie représentée par le Parti socialiste de Moudon et les Vertes.

Nos candidats Raphaël Tatone et Felix Sturner ont été élus à la Municipalité : ils travailleront dur pour Moudon et nous savons qu’avec leurs collègues ils feront avancer notre ville vers l’avenir.

Les défis ne manquent pas : centre-ville, accueil des habitants des nouveaux quartiers St-Michel (épuration, mobilité, écoles, accueil des enfants, etc.), finalisation de la place de la gare, modelage de la RC 601 sortie Sud, financement de la nouvelle STEP de Lucens.

Nous nous réjouissons déjà de lire le programme de législature de la nouvelle équipe.

Retrouvez nos propositions pour Moudon pour les 5 ans à venir


  • Unir Moudon. Ensemble créons des lieux de rencontres;diversifiés et adaptés à notre cité.

  • Verdir Moudon, cité de bon accueil : une ville propre fait partie de cet adage. La propreté des rues est l’affaires de toutes et tous : la gestion des incivilités est un réel problème qui mérite qu’on s’y attarde.

  • Développer un programme et une stratégie pour l’avenir des bâtiments communaux en identifiant les besoins de notre ville et de sa population et proposons des projets coordonnés pour l’occupation de nos bâtiments.

  • Ensemble valoriser et rendre un centre-ville accessible et sécurisé à tous.

50 ans de suffrage féminin

20 mai 1959 à Moudon

Cette année, nous fêtons les 50 ans du suffrage féminin. C’est l’occasion de rappeler que la première femme de Suisse qui a siégé dans un conseil communal était Moudonnoise et Socialiste. C’est le 20 mai 1959 que Mauricette Cachemaille a prêté serment.

Notre parti a montré la voie. Sur ce sujet et sur d’autres, nous étions et nous sommes en avance. Agriculture (Mme Cachemaille était secrétaire à Grange-Verney), et idées progressistes ont créé progrès social et technique. Même minoritaires dans notre vallée, nos idées font avancer la société pour un monde plus solidaire.

La Lutte continue

Merci pour cette campagne

Nous vous remercions pour cette belle campagne !

Vous avez voté pour nous : Merci et si vous avez voté pour d’autres, mais que vous avez voté : merci aussi.

Nous aurions aimé débattre vous et notamment avec le droite mais cette année c’était difficile !

Nous nous engagerons pour vous et pour Moudon pour :

  • Unir Moudon. Ensemble créons des lieux de rencontres;diversifiés et adaptés à notre cité.

  • Verdir Moudon, cité de bon accueil : une ville propre fait partie de cet adage. La propreté des rues est l’affaires de toutes et tous : la gestion des incivilités est un réel problème qui mérite qu’on s’y attarde.

  • Développer un programme et une stratégie pour l’avenir des bâtiments communaux en identifiant les besoins de notre ville et de sa population et proposons des projets coordonnés pour l’occupation de nos bâtiments.

  • Ensemble valoriser et rendre au centre-ville une accessibilité sécurisée à tous.

Faites connaissance avec Daniel Perret-Gentil, candidat au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Daniel Perret-Gentil, candidat au Conseil Communal.

Qui es-tu ?

J’ai 58 ans, divorcé et vivant seul, 3 enfants de 30 28 et 17 ans. Hélas licencié de façon déloyale et après uncombat juridique. J’ai terminé ma période de chômage et depuis une année au Revenu d’insertion, malgré les récents entretiens d’embauche et mes compétences comme spécialiste de la santé et sécurité au travail et autres, La réponse négative qui blesse est que je suis trop vieux… ce n’est pas mon ressenti car toujours à l’écoute et jeuned’esprit

Moudon et toi ?

Je suis arrivé par hasard à Moudon, après la visite d’un appartement sympa. Auparavant je vivais dans une caravane fixe à Corcellettes sur Grandson. Je suis né et j’ai vécu à Lausanne jusqu’en 2002.On m’a dit que j’étais fou de venir habiter ici, et de fil en aiguille je me sens bien ici, (entre Fribourg et Lausanne, entre Neuchâtel et Lausanne).C’est bien desservi avec des commerces et des transports et de plus je m’y plais bien.

La politique et toi ?

J’ai baigné dans la politique par le syndicalisme, mon père était président de sa section au sein du SSI Lausanne. J’allais mettre dans les boîtes aux lettres du quartier des dépliants pour la TVA. J’accompagnais ma grand-mère au bureau de vote le dimanche et j’étais de bon conseil… toujours la gauche et le POP. A mon arrivée à Moudon j’ai vu un dépliant du PS de Moudon qui recherchait des candidats, je suis rentré directement au conseil communal et je me représente maintenant, pour un nouveau mandat.

Pourquoi voter pour toi ?

Je dirai qu’il faut voter pour moi, vu les idées de mon parti que je représente. Pour une commune plus socialeet plusjuste et sans privilèges.Le bienêtre de tous les habitants de ma commune me tient à coeur.

Faites connaissance avec Anne Salomon, candidate à la Municipalité

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Anne SALOMON

Anne Salomon, laborantine, candidate à la Municipalité.

Qui es-tu ?

Anne Salomon, née à Morges, originaire d’Orbe, j’ai toujours vécu dans le canton de Vaud.

Moudon et toi ?

Arrivée à Moudonpour y travailler, je me suis entichée de cette belle vile et m’y suis installée il y a 12 ans. Après dix ans de législatif, je souhaite participer à l’exécutif pour porter les projets de la commune en tant que municipale.Pour une ville propre, accueillante, avec des accès facilesEn tant que socialiste, l’intégration, les lieux de rencontre et notre jeunesse revêtent également une grande importance.Naturellement aussi j’ai aimé voir naître la maison de santé et le nouveau centre médical.Et si je suis tombée amoureuse de Moudon, c’est bien par ses quartiers anciens et ses vieilles pierres. Moudon, ville précieuse: protégeons et soignons notre patrimoine.

La politique et toi ?

Pour entrer au Conseil communal et m’impliquer dans les choix et le fonctionnement de notre Commune.

Pourquoi voter pour toi ?

Pour mon engagement.

Pour ma motivation.

Pour ma disponibilité.

Pour ma loyauté.

Faites connaissance avec Catarina Soares, candidate au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Catarina Soares, céramiste, candidate au Conseil communal.

Qui es-tu ?

Catarina Soares, 54 ans, mère de deux filles et grand-mère de deux petites filles, toutes domiciliées à Moudon. Enfant du Portugal, j’ai toujours rêvé de la Suisse au point de faire déménager toute la famille à Lausanne il a 30 ans. Je suis arrivée à Moudon en 2014 et m’y plait énormément. Portugaise dans mon cœur et toujours autant attachée à la Suisse et à ses habitants, j’ai obtenu la naturalisation suisse ainsi que la bourgeoisie de Moudon il y a 3 ans.

Moudon et toi ?

Une histoire qui commence en se disant bonjour dans la rue. Une richesse par ses habitants et toutes les nationalités qui y sont représentées. La cohésion sociale et l’intégration de toutes et tous sont très importantes pour moi, c’est pourquoi j’ai rejoint le Parti Socialiste ainsi que le groupe Suisse Etrangers dont je suis maintenant la vice-présidente.

La politique et toi ?

C’est par mon oncle syndicaliste que j’ai pris goût aux actions politiques et de défense des droits des hommes et des femmes. Femme positive, joviale et militante pour l’égalité, j’ai énormément d’idées et de projets pour que l’on puisse encore mieux vivre ensemble.

Pourquoi voter pour toi ?

Très attachée à ma commune, j’ai des rêves plein la tête et aimerai pouvoir les réaliser.En étant conseillère communale cela me donne la possibilité de les concrétiser. J’aimerai une ville plaisante pour tous où les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain qui continueront de réaliser leurs rêves pour cette ville charmante et chargée d’histoire.

Faites connaissance avec Loïc Bonny, candidat au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Loïc Bonny, Etudiant EPFL en Génie Civil, candidat au Conseil communal.

Qui es-tu ?

Loïc Bonny, étudiant en Génie Civil à l’EPFL. J’ai 28 ans et je suis un enfant de Moudon, y ayant fait toute ma scolarité. Après despassages aux gymnases de la Broye et du Bugnon, j’ai débuté un cursus à l’EPFL où je me suis formé au métier d’ingénieur civil avec une spécialisation en Géotechniques. Actuellement, j’achève mon projet master ayant pour objet le futur métro m3 de Lausanne.

Moudon et toi ?

Moudon est toute ma vie. Jusqu’à aujourd’hui je n’ai pu la quitter et j’espère y rester longtemps. J’ai fait toute ma scolarité aux écoles de Moudon et j’ai évolué au sein du FC Étoile Broye de nombreuses années. Les Brandons de Moudon est l’événement incontournable de la région. J’attends sa venue avec impatience chaque année. C’est aussi l’occasion de revoir toutes mes vielles connaissances et de me souvenir des bons moments. Je n’ai qu’une hâte, c’est de les retrouver au plus vite. Cet événement et d’autres tout aussi chouettes font le charme de Moudon et c’est pourquoi on l’adore.

La politique et toi ?

À ma majorité, la politique m’intéressait peu. Toutefois la date de 28 novembre 2010 a été un tournant dans ma réflexion politique en raison de l’acception de l’initiative populaire « Pour le renvoi des étrangers criminels » et surtout les affiches odieuses qui ont circulées durant la campagne. Depuis ce jour-là, je participe aux votations fédérales et j’ai même pris goût aux journées de votations. Chaque dimanche de votation, je suis avec plaisirs les dépouillements et les résultats. Mes réflexions politiques n’ont cessé de s’affirmer ces dix dernières années et le seront encore à l’avenir. Fin 2020, j’ai eu l’honneur d’être admis au conseil communal de Moudon, ouvrant ainsi ma carrière politique. J’ai pris plaisir à participer à ma première séance et j’ai pu découvrir la politique communale.

Pourquoi voter pour toi ?

J’ai toujours préféré mettre en avant des idées et le groupe au lieu d’individualité. La personnification du politique est certes d’usages mais ne devrait pas éclipser les idées. C’est pourquoi je vous inciterai à voter d’abord pour les opinions de la gauche en choisissant notre liste et la liste des Verts. Ainsi en votant pour moi, vous votez pour tous mes collègues et l’intérêt social. Dans un monde où la surconsommation et les inégalités ne cessent de s’amplifier, j’aimerai finir avec une maxime de Mahatma Gandhi: « Vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre ».

Faites connaissance avec Alexandre Anthonioz, candidat au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Alexandre Anthonioz, Criminaliste, candidat au Conseil communal.

Qui es-tu ?

Alexandre Anthonioz; j’ai 48 ans, suis marié et ai deux enfants. Je suis originaire de Genève d’où j’ai déménagé pour Lausanne il y a 25 ans pour suivre des études en police scientifique à l’Université. Je travaille actuellement à l’Université de Lausanne dans les domaines de la police scientifique, de l’assurance qualité et de la recherche.

Moudon et toi ?

J’ai emménagé à Moudon avec ma famille en 2017en y faisant l’acquisition d’un logement.De Moudon je ne connaissais alors que la zone industrielle que l’on traverse en cheminant sur la route de Berne. J’ai depuis découvert cette petite ville que j’apprécie énormément par son environnement et son accueil.

La politique et toi ?

Je n’ai pas d’expérience politique jusqu’alors. Je souhaite me lancer maintenant avec le parti socialiste et avoir l’occasion de partager mes idées.

Pourquoi voter pour toi ?

Je souhaite m’engager activement dans la vie de la commune et pouvoir apporter ma contribution pour continuer à faire de Moudon une ville qui se développe pour ses habitants.

Faites connaissance avec Cécile Muriset, candidate au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Cécile Muriset, juriste, 36ans, candidate au Conseil communal.

Qui es-tu ?

Je suis une femme de 36ans, une épouse, une maman de 3 enfants, qui a grandi à Molondin, un petit village à quelques kilomètres de Moudon. J’ai vécu ensuite plusieurs années à Yverdon-les-Bains. J’étais couturière avant de suivre des études de droit. J’évolue actuellement à l’Inspection du travail de la ville de Lausanne. J’aime…courir dans la forêt, tricoter, faire du piano, chanter, faire du jardinage, promener le chien, l’odeur des chevaux, la pluie…..

Moudon et toi ?

C’est un coup de cœur! Je suis tombée sous le charme de la Ville-Haute et nous avons décidé de nous y installer il y a quelques mois. Je suis donc encore en phase de découverte. J’apprécie déjà cette ville à taille humaine où les gens se saluent lorsqu’il se croisent. La proximité de la nature est vraiment appréciable et je me réjouis des beaux jours pour parcourir la région

La politique et toi ?

Cette élection est ma première expérience dans le monde de la politique. Mon arrivée à Moudon est l’occasion de concrétiser mon envie de longue date de m’investir dans la vie de ma commune. Par ailleurs, je pense que c’est un très bon moyen de faire de nouvelles rencontres.

Pourquoi voter pour toi ?

Je souhaite offrir mes compétences de maman super active-juriste-ancienne sportive de haut niveau à la population. J’ai envie de m’investir et de participer au développement de la commune où mes enfants vont grandir. Je souhaite travailler pour une société plus durable et plus égalitaire.