Faites connaissance avec Rama Gzim, candidat au Conseil communal

Au fils de nos pages, rencontrez nos candidat.e.s en 4 questions/réponses :

Rama Gzim, conseiller communal, membre du bureau du Conseil communal, Président de la section du Parti Socialiste de Moudon, candidat au Conseil communal.

Qui es-tu ?

Gzim Rama, Président du Parti Socialiste de Moudon, Conseiller communal et membre du bureau du conseil communal. J’ai 32 ans, marié à une magnifique femme et j’ai une superbe fille de 6 ans. J’ai grandi ici à Moudon. Je suis Gérant adjoint (Ferroflex) et expert apprenti-e-s.

Moudon et toi ?

Moudon est mon chez moi, je suis bien ici, tellement bien que je connais et apprécie énormément ses habitants. J’aime beaucoup la diversité de Moudon avec ses différentes cultures et les nationalités qu’on trouve ici. Je suis à Moudon depuis 2004 et ai vécu beaucoup de changements et en vivrai encore avec le développement qu’on a à faire encore dans les années à venir.

La politique et toi ?

La politique fait partie de ma vie, déjà petit, aux côtés de mon père, j’assistais à beaucoup de débats souvent très animés. Plus tard un collègue me disait, toi tu aurais dû être pasteur ou politicien. Du coup j’ai choisi politicien et j’avoue que cela me plaît énormément car j’assiste et fais de belles choses pour notre belle et bien aimée ville de Moudon. Comme j’ai toujours eu un côté très ouvert et humain vis à vis des gens, à vouloir les écouter et les aider, j’ai choisi de m’engager au Parti Socialiste de Moudon, dont je suis le Président. Je suis aussi membre du bureau du conseil communal et cela me permet de mieux comprendre et développer mes connaissances et compétences au sein de la politique.

Pourquoi voter pour toi ?

Voter pour moi, c’est voter pour le meilleur de Moudon et son bel avenir. Comme dit précédemment, ayant grandi à Moudon je connais très bien la ville, ses habitants et les besoins de chacun, c’est pour cela que je ferai tout ce qui est faisable pour améliorer notre quotidien et cela pour tous, en commençant par les enfants jusqu’à nos grands parents, sans oublier la jeunesse qui hélas n’a pas grand choix d’activités. Je veux être la voix, le porte parole de tous les habitants Moudonnois.